YAZI
Télérama hors-série Marilyn Monroe - couverture
Double page intérieure
 
Ouverture sur son métier d'actrice
 
Ouverture sur un reportage sur son dernier tournage
 
Ouverture de l'article Marilyn et ses hommes
 
Télérama hors-série Marilyn Monroe
 
Télérama hors-série Marilyn Monroe
PRESSE
Télérama hors-série Marilyn Monroe
Il y a cinquante ans disparaissait Marilyn Monroe. Le numéro célèbre cette fille de Hollywood, un pur produit de l’Amérique, devenu le symbole d’un système et d’une époque en dépit d’une filmographie relativement réduite : une trentaine de films seulement en quinze ans. Les pages sont ornées des plus grandes photographies de l'icône. Le graphisme évoquent la double vie de Marilyn et le monde des apparences d’Hollywood. D’un côté, la flamboyance des couleurs et des lettrines, de l’autre, un double filet rouge, fébrile, fragile, sillonnent le numéro comme deux lignes de vies, comme deux identités. La star et la femme. La typographie «Stencil», «coupée», «évidée» suggère les manques de son existence. Nous partons, à travers les pages, à la rencontre de derniers grands témoins, Lawrence Schiller, photographe de presse, auteur de quelques-unes des plus fameuses photos de Marilyn. Un long reportage nous conduit à Los Angeles, la ville tentaculaire qui a enfanté et englouti la star. Cinéastes et écrivains, enfin, lui rendent hommage. À travers des textes inédits de Virginie Despentes, de Baya Kasmi et de Céline Sciamma, ce sont notamment des regards de femmes qui se posent sur ce symbole de féminité, entre fascination, exaspération et tendresse.
 
 
Rédaction en chef : Guillemette Odicino
Photographies de l'intérieur : Bert Stern, Milton H. Greene, Eve Arnold, Richard Avedon, Sam ShawMurray Garrett, Philippe Halsman, Lawrence Schiller, Alfred Eisenstaedt, Geoges Barr et Sam Shawis
Photographie de couverture : Marilyn devant chez elle, Californie, mai 1953, par Alfred Eisenstaedt
Directeur : Bernard Mérigaud

Dieu est mort, Marx est mort, et moi-même je ne me sens pas très bien... Woody Allen.

 
 
© Copyright 2017
 
Elhadi Yazi
© Copyright 2017
 
CONTACT
Elhadi Yazi
291, rue de Charenton
75012 Paris
Téléphone +33(0)1 43 07 72 62
 
 
 

Dieu est mort, Marx est mort, et moi-même je ne me sens pas très bien... Woody Allen.

 
Télérama hors-série Marilyn Monroe - couverture
Double page intérieure
 
Ouverture sur son métier d'actrice
 
Ouverture sur un reportage sur son dernier tournage
 
Ouverture de l'article Marilyn et ses hommes
 
Télérama hors-série Marilyn Monroe
 
Télérama hors-série Marilyn Monroe
PRESSE
Télérama hors-série Marilyn Monroe
Il y a cinquante ans disparaissait Marilyn Monroe. Le numéro célèbre cette fille de Hollywood, un pur produit de l’Amérique, devenu le symbole d’un système et d’une époque en dépit d’une filmographie relativement réduite : une trentaine de films seulement en quinze ans. Les pages sont ornées des plus grandes photographies de l'icône. Le graphisme évoquent la double vie de Marilyn et le monde des apparences d’Hollywood. D’un côté, la flamboyance des couleurs et des lettrines, de l’autre, un double filet rouge, fébrile, fragile, sillonnent le numéro comme deux lignes de vies, comme deux identités. La star et la femme. La typographie «Stencil», «coupée», «évidée» suggère les manques de son existence. Nous partons, à travers les pages, à la rencontre de derniers grands témoins, Lawrence Schiller, photographe de presse, auteur de quelques-unes des plus fameuses photos de Marilyn. Un long reportage nous conduit à Los Angeles, la ville tentaculaire qui a enfanté et englouti la star. Cinéastes et écrivains, enfin, lui rendent hommage. À travers des textes inédits de Virginie Despentes, de Baya Kasmi et de Céline Sciamma, ce sont notamment des regards de femmes qui se posent sur ce symbole de féminité, entre fascination, exaspération et tendresse.
 
 
Rédaction en chef : Guillemette Odicino
Photographies de l'intérieur : Bert Stern, Milton H. Greene, Eve Arnold, Richard Avedon, Sam ShawMurray Garrett, Philippe Halsman, Lawrence Schiller, Alfred Eisenstaedt, Geoges Barr et Sam Shawis
Photographie de couverture : Marilyn devant chez elle, Californie, mai 1953, par Alfred Eisenstaedt
Directeur : Bernard Mérigaud

Dieu est mort, Marx est mort, et moi-même je ne me sens pas très bien... Woody Allen.

 
 
© Copyright 2017
 
Elhadi Yazi
© Copyright 2017
 
CONTACT
Elhadi Yazi
291, rue de Charenton
75012 Paris
Téléphone +33(0)1 43 07 72 62
 
 
 

Dieu est mort, Marx est mort, et moi-même je ne me sens pas très bien... Woody Allen.