YAZI
Cartes de voeux
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
AFFICHES
Cartes de voeux
Durant 3 années consécutives, le studio a créé des posters célébrant la nouvelle année. Des cartes de voeux à déplier et à afficher. Elles mettent en scène les influences culturelles de l'atelier. Héros et inspirations sont mélangés à de petits avatars dans des situations diverses, à la manière du jeu « Où est Charlie ?». Pops et foisonnantes, elles racontent une histoire à suivre et forment, côte à côte, un triptyque, addition visuelle et panoramique.
 
 
Illustrations : Elhadi Yazi

L'intelligence, quoi qu'on en soit pourvu, on croit toujours en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'on juge. Coluche

 
 
© Copyright 2018
 
Elhadi Yazi
© Copyright 2018
 
CONTACT
Elhadi Yazi
291, rue de Charenton
75012 Paris
Téléphone +33(0)1 43 07 72 62
 
 
 

L'intelligence, quoi qu'on en soit pourvu, on croit toujours en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'on juge. Coluche

 
Cartes de voeux
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
 
Cartes de voeux
AFFICHES
Cartes de voeux
Durant 3 années consécutives, le studio a créé des posters célébrant la nouvelle année. Des cartes de voeux à déplier et à afficher. Elles mettent en scène les influences culturelles de l'atelier. Héros et inspirations sont mélangés à de petits avatars dans des situations diverses, à la manière du jeu « Où est Charlie ?». Pops et foisonnantes, elles racontent une histoire à suivre et forment, côte à côte, un triptyque, addition visuelle et panoramique.
 
 
Illustrations : Elhadi Yazi

L'intelligence, quoi qu'on en soit pourvu, on croit toujours en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'on juge. Coluche

 
 
© Copyright 2018
 
Elhadi Yazi
© Copyright 2018
 
CONTACT
Elhadi Yazi
291, rue de Charenton
75012 Paris
Téléphone +33(0)1 43 07 72 62
 
 
 

L'intelligence, quoi qu'on en soit pourvu, on croit toujours en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'on juge. Coluche